Première traduction française d’un album de Claire Keane !

couv3950719
Petite fille grande sœur de Claire Keane (Gallimard Jeunesse, 2017)

Je vous avais rapidement parlé de mon amour pour les albums de l’autrice-illustratrice Claire Keane dans mon article book haul de mars, et il est grand temps de consacrer un article à cette artiste !

Au mois de janvier est sortie chez Gallimard Jeunesse la toute première traduction française d’un de ses livres illustrés (il était temps !) ; il s’agit de Petite fille grande sœur (Little Big Girl pour le titre original), un album initialement paru en novembre 2016.

Parce qu’une première traduction française, ça se fête, je suis bien vite descendue dans ma librairie jeunesse pour y commander le livre. Ma libraire a d’ailleurs tant aimé l’album à la réception qu’elle en a commandé d’autres dans la foulée, ce qui m’a sans conteste énormément réjouit !

Car, si Claire Keane est quand même relativement connue et reconnue outre-Atlantique, parenté et carrière obligent, – vous ai-je dit que son papa n’est autre que Glen Keane, l’un des grands animateurs des studios Disney ? Mais vous l’aviez sans doute déjà deviné ! – en France, en revanche, c’est encore loin d’être le cas.
Donc je compte beaucoup sur cette traduction événement et sur le bouche-à-oreille pour faire parler de Claire et de ses albums, tous dotés d’exquises illustrations et qui racontent des histoires tendres et joyeuses.

Pour vous faire une brève présentation, Claire Keane a étudié le design graphique à Paris puis a participé à la production de plusieurs films des Walt Disney Animation Studios (Raiponce, Il était une fois et La Reine des neiges). C’est à partir de 2013 qu’elle décide de travailler de manière indépendante et se lance dans des projets qui donneront naissance aux quatre beaux albums parus à ce jour (et plus encore, je l’espère !).

Quelques développements visuels des films cités plus haut, pour le plaisir des yeux :

1_Tangled01
Raiponce (2010)
birdwall+canvas+printLARGE
C’est à Claire Keane que l’on doit les superbes fresques qui ornent la tour de Raiponce.

 

2_Frozen_17
La Reine des neiges (2013)
001-2+dress+copy.jpg
Il était une fois (2007)

J’aurais pu adopter une présentation chronologique de ses albums, mais j’ai préféré me concentrer sur Petite fille grande sœur qui marque à mes yeux une certaine reconnaissance à l’international de son œuvre. Vous trouverez prochainement sur le blog les chroniques de ses autres albums (j’attends de recevoir celui qui me manque !).

Petite fille grande sœur s’éloigne un peu des histoires proposées dans ses premiers albums, davantage tournés vers la féérie. Ici est traité ici un sujet plus « réaliste », familial : la naissance d’un petit frère.
Dans ce livre, donc, point de fées, d’escapade dans les nuages, ni d’animaux inhabituels à recueillir. Le récit se concentre sur la petite Mathilde et son quotidien soudainement bouleversé par l’arrivée d’un petit frère.

À l’aide d’un va-et-vient entre les mots « petit » et « grand », le texte de Claire Keane s’attache à définir l’enfant et sa relation au monde, mais surtout sa relation à l’autre. Grandir, ce n’est pas seulement s’élever soi-même, mais également élever plus petit que soi. Et l’on découvre avec émotion au fil des pages la belle relation fraternelle qui se noue entre les deux enfants, l’amour et l’attention que l’un apporte à l’autre.

2017-01-20+14.11.08
Screen+Shot+2016-10-18+at+11.06.38+AM.png

Chaque illustration de scène de vie quotidienne souligne ce rapport de l’enfant au monde des adultes et au « grand », et le lecteur peut profiter de quelques magnifiques doubles pages (une sortie en ville, à l’aquarium) qui donnent vie à la narration du développement de l’enfant au contact de ce qui l’entoure.

Screen+Shot+2016-10-18+at+11.05

Claire Keane adopte une palette de couleurs plus réduite – mais non moins picturale et puissante – que celle utilisée dans ses précédents albums : un mélange de vert-bleu-gris très présent dans les décors et le fond, rehaussé par des couleurs vives, le jaune, le rouge (que l’on trouve sur les habits de Mathilde, le plus souvent), et surtout, ce noir omniprésent qui souligne et accentue le tout, et fait ressortir les personnages.
Le trait est plus simplifié et épuré, il va droit au but sans pour autant lésiner sur les détails. Il s’agit là d’une esthétique qui se prête davantage à ces histoires plus ancrées dans le réel, et j’apprécie énormément ce renouveau dans le style graphique de l’artiste.

On retrouve d’ailleurs ces couleurs plus sobres dans sa toute dernière création, Love Is, dont j’ai également parlé dans mon article book haul de mars.

love-is_fc_int-1
Illustration tirée de Love Is, paru en janvier 2017 chez Chronicle Books.

À titre de comparaison, voici deux illustrations tirées de ses précédents albums au thème plus féérique :

ouc3+copy.jpg
Once upon a cloud (2015).
8+surprise+with+text+flat
A Fairy Friend (2016).

Petite fille grande sœur est loin d’être le premier album à aborder le sujet de la fratrie, mais il le fait avec une douceur, une pureté, et une joie particulièrement enthousiasmantes, et nous offre une vision idéale et poétique du « grandir ensemble ».
Un album que j’ai beaucoup de plaisir à parcourir, surtout pour contempler les illustrations fabuleuses de Claire Keane dont il est difficile de se lasser.

Si vous ne connaissiez pas encore cette illustratrice, j’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir son œuvre !

Je vous conseille d’aller faire un petit tour sur son site officiel, qui est très joli :
http://www.claireonacloud.com/
Ainsi que sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Claireonacloud/?fref=ts

Publicités

5 réflexions sur “Première traduction française d’un album de Claire Keane !

    1. Je suis ravie que ça te plaise et de t’avoir fait découvrir Claire Keane 😀
      J’ai cru comprendre que tu étais fan de Disney, donc je te conseille vivement ses œuvres, elles ne pourront que te plaire ^^
      En plus de ses albums perso, elle a illustré quelques livres dérivés Disney, comme le superbe Rapunzel’s Amazing Hair qui est assez rare maintenant (et introuvable en neuf à un prix raisonnable > <)

      Et une autre info dont je n’ai pas parlé dans mon article, c’est le livre Lovely – Ladies of animation qui est sorti il y a quelques années et qui regroupe et présente les travaux personnels de plusieurs animatrices phares des WDAS (Lorelay Bové, Brittney Lee, Victoria Ying et Claire Keane entre autres). A cette occasion, leurs travaux avaient été exposés dans une petite galerie à Paris, et on avait pu les rencontrer, elles sont toutes si charmantes !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s