[Mars 2017] Achats et butin bibliothèque

J’inaugure la catégorie Book Haul avec quelques achats et emprunts faits au mois de mars, en prévision du mois d’avril.
Comme je lis une certaine quantité de livres chaque mois, il me serait impossible d’acheter tous les livres que je souhaite lire (eh oui, ce fameux problème de place…).
Du coup, je suis une fervente partisane de la fréquentation des bibliothèques, dont les fonds sont globalement très riches, et qui me permettent de découvrir des tas et des tas de livres que je n’aurais pas forcément pensé lire un jour (mais ce sujet fera l’objet d’un futur article sur nos habitudes de lecture).

Vous l’aurez compris, j’emprunte beaucoup, et j’achète plus occasionnellement. Je partagerai donc ici sans doute plus souvent des emprunts que des achats, mais cela ne fera que rendre les acquisitions encore plus spéciales ! (elle est pas mal cette excuse hein ?)

> Achats :

bookhaul_mars17
Deux jolis albums et un roman en vers libres.

J’ai récemment commencé une collection « spéciale Claire Keane », une artiste que j’admire beaucoup (et qui fera l’objet d’un futur article). Comme ses albums ne sont pas encore trop nombreux, l’objectif est tout à fait réalisable et autant prendre le train en marche avant d’être submergé par les publications !

Love Is, dont le texte est écrit par Diane Adams, est son troisième album (et sa seconde collaboration), paru au mois de janvier dernier chez Chronicle Books.
Je retrouve déjà le style graphique que j’ai tant aimé dans sa précédente oeuvre Little Big Girl (Petite fille grande sœur en VF, paru chez Gallimard Jeunesse), et la fillette me rappelle Tiana (La Princesse et la grenouille, Walt Disney Animation Studios), donc j’ai hâte de découvrir le récit de cette amitié atypique entre elle et le petit caneton jaune tout choupinou je veux le même à la maison.

Je peux d’ores et déjà divulgâcher le contenu du book haul d’avril car j’ai prévu d’acheter ce mois-ci un autre de ses albums qui manque à ma collection (et qui parle de fées… si ça donne pas envie, ça ! )

En restant du côté des publications en langue anglaise, je me suis laissé tenter par One, l’un des romans en vers libres de Sarah Crossan publié par Bloomsbury Publishing et lauréat du prix Carnegie 2016 (à paraître bientôt en français dans une traduction de Clémentine Beauvais).
Il faut dire que Songe à la douceur (de Clémentine Beauvais ; éditions Sarbacane) m’a furieusement donné envie de me plonger dans d’autres romans en vers libres, et notamment des romans anglophones, puisque c’est outre-Manche que la tendance règne depuis plusieurs années.
Ce sera sans doute l’occasion aussi de comparer avec la future traduction en français et de mesurer la difficulté de l’exercice !

Enfin, lors de mon passage à Livre Paris (anciennement Salon du livre de Paris, il faut s’y faire à ce nouveau nom), j’ai croisé, au détour d’un rayon de Gallimard Jeunesse, La bulle, écrit par Timothée de Fombelle et illustré par Éloïse Scherrer, un album que je souhaitais feuilleter depuis plusieurs mois déjà (Timothée de Fombelle oblige). Ce que j’ai donc fait, mon enthousiasme grandissant au fur et à mesure que je tournais les pages, et hop!, un petit nouveau pour ma bibliothèque !

Je chroniquerai les albums dans les semaines à venir ; ça risque de prendre un peu plus de temps pour One, étant donné la pile à lire dodue qui me suit partout pour bien me rappeler mes priorités (c’est bizarre, quand même, elle ne fait que grossir ces derniers temps…)

> Emprunts :

bookhaul_mars17_2
Une majorité de romans Exprim’ (Sarbacane) et la première lecture du challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres.

Je ne sais pas pour vous, mais à chaque fois que je passe entre les rayons des bibliothèques, j’ai du mal à me retenir de tout emprunter (d’ailleurs, c’est aussi pour ça que la pile à lire grossit tellement, il faudrait que je fasse quelque chose pour me raisonner, je ne sais pas, une thérapie de possessivité peut-être).

Quoi qu’il en soit, j’ai réussi cette fois à m’en tenir au strict minimum de mes besoins vitaux en matière de lecture.

J’ai donc, bien entendu, emprunté le premier livre qui figure sur ma liste pour le challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres, Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers de Benjamin Alire Sáenz, édité chez PKJ.
J’ai très hâte de commencer cette lecture, car mon amie m’en a dit beaucoup de bien, et la petite étiquette « coup de cœur » des bibliothécaires me semble de bon augure (la dernière fois que j’ai lu un roman étiqueté en rose de la sorte, j’ai passé un très bon moment).

Et puis, j’ai emporté trois romans de la collection Exprim’ pour me familiariser davantage avec le contenu de cette collection (il faut le dire, j’ai un faible pour les livres de Sarbacane, donc forcément je veux tout connaître !).
Pour l’instant, je reste dans les publications récentes de la maison d’édition, mais je compte bien lire aussi les tous premiers romans.
Mon choix s’est porté sur Les belles vies de Benoît Minville, Dans le désordre de Marion Brunet et Les petites reines de Clémentine Beauvais parce que ces trois auteurs me semblent emblématiques des productions récentes de la collection, mais également parce que j’en ai souvent entendu parler et que je les vois régulièrement dans les rayons des librairies.

Les lectures du mois d’avril seront fort enrichissantes, j’en suis sûre !
D’autant plus qu’à tous ces livres que je vous ai présentés ci-dessus s’ajoute une sélection de quatre livres du prix Farniente que j’ai choisie pour une enquête de prix littéraire effectuée dans le cadre de mon master de LJ (qui fera l’objet d’un article, quand je les aurai tous lus). Autrement dit, il ne faut pas que je chôme !

N’hésitez pas à partager en commentaires vos lectures prévues pour le mois d’avril, je veux tout savoir ! 😀

 

Publicités

18 réflexions sur “[Mars 2017] Achats et butin bibliothèque

    1. Je posterai des photos de l’intérieur des albums dans mes chroniques 😀
      Les albums anglais sont particulièrement beaux car ils ont le plus souvent une jaquette par-dessus la couverture cartonnée qui arbore une belle couleur et un petit dessin (j’adore *w*).

      Je suis sûre que ces romans vont me plaire x) Tu savais que Les petites reines a eu une adaptation théâtrale ? Et il y aura aussi une adaptation ciné, c’est dire le succès de ce texte !

      Aimé par 1 personne

      1. Ah non je ne savais pas du tout pour Les petites reines, c’est super ! Il est dispo à ma bibliothèque ça fait un moment que je veux l’emprunter (en fait comme toi je veux tout emprunter quand j’y vais XD sauf qu’elle est beaucoup moins fournie que la tienne ^^)

        J'aime

      2. Haha xD Mais les bibliothèques c’est le mal absolu, c’est bien trop difficile de se retenir d’emporter tous les rayons ! Enfin, si, y a quand même un inconvénient : le poids ! Ou alors faut y aller avec son caddie xD
        Oh tu sais je ne fréquente pas que la bibli de mon quartier, parce qu’elle est loin d’avoir toutes les publications LJ. Je me balade un peu dans tout Paris pour faire mes emprunts, le plus souvent dans les biblis qui sont le plus proche de chez moi parce que ça m’embête de faire des trajets de métro interminables pour emprunter uniquement un livre > <

        Aimé par 1 personne

      3. Grosse limite aussi, le nombre d’emprunts possibles et la durée XD Perso chez moi c’est 3 semaines pour 8 livres/BD/mangas, si j’ajoute à ça tout ce que j’ai déjà à lire chez moi + mes achats compulsifs mensuels… Euh non c’est pas possible XD
        Du coup tu es obligée de t’abonner à plusieurs bibliothèques ou tu as un abonnement pour Paris et tu peux aller dans les bibliothèques que tu veux ?

        J'aime

      4. Ah le nombre de prêts autorisé dans ta bibli est plus faible que sur Paris :/ Ici on peut emprunter maximum 20 documents par bibliothèque, pour une durée de 3 semaines renouvelable 3 fois. Donc le nombre et la durée ne posent pas tellement problème de mon côté x)
        Pour le réseau de bibliothèques de Paris, tu t’inscris dans une bibli, n’importe laquelle, et ta carte te donne accès à toutes les biblis du réseau 🙂

        C’est clair qu’on s’en sort pas, entre les emprunts et les livres déjà à la maison et qu’il faut lire… XD Dans ma pile à lire sur le site des bibli de Paris, j’ai plus de 200 livres ajoutés au panier 8D

        J'aime

  1. Bon, je continue ma découverte de ton blog ^^
    Je ne savais pas que Clémentine Beauvais faisait aussi des traductions (en y réfléchissant un peu, j’aurais pu trouver en fait…), c’est super chouette ça!
    Que de beaux emprunts *-* ! J’ai adoré Les petites reines et bien aimé Aristote et Dante, et j’ai très, très, très envie de lire les deux autres ^^
    (et je connais aussi ce problème chronique médiathécaire ^^ quand j’y allais un peu plus souvent, je repartais souvent avec des piles de livres dangereusement hautes ^^ )

    J'aime

    1. Merci beaucoup de prendre le temps de le découvrir :’)
      Je ne saurais pas dire si elle en a fait d’autres avant, en tout cas il m’a semblé qu’elle présentait la traduction de One comme sa toute première expérience en tant que traductrice, du coup c’est peut-être pour ça que ça semble nouveau 🙂
      L’avantage de ces montagnes de livres à lire, c’est qu’on peut être certain d’avoir toujours le choix et de ne jamais être à court de lectures 😀

      J'aime

  2. Mais ouuui, venez en bibliothèque, c’est l’endroit le plus merveilleux du monde 🙂 ! (et le plus tentant aussi, je sais de quoi je parle)
    J’aime particulièrement la collection Exprim’ ! Rares sont les publications de chez eux qui m’ont déçue jusque là 🙂 Je te conseille tout particulièrement Les Petites Reines, qui est une pépite drôle et sérieuse à la fois ! De mon côté, j’attaque bientôt le romand de Benoît Minville justement!

    J'aime

    1. J’ai cru comprendre que tu travailles en médiathèque 😀 Beaucoup de mes camarades de master souhaitent se tourner vers les bibliothèques et je les approuve car ce doit être un métier tellement enrichissant, surtout dans des biblis 3e lieu où le personnel organise plein d’ateliers, de rencontres, d’heures du conte etc.
      Pour l’instant, je suis loin d’être déçue, en effet 🙂 Je me suis même lancée un petit challenge sur la longue durée : lire tous les romans de la collection xD

      Aimé par 1 personne

  3. Ah la collection Exprim’ ! ♥ Ces romans me font tous envie et, jusqu’à présent, un seul m’a un peu déçue, donc je continue avec enthousiasme mon exploration de cette merveilleuse collection. Dans le désordre est un roman extrêmement fort, la langue est puissante, bref, j’ai été particulièrement touchée par cette lecture qui m’a beaucoup fait cogiter. Les petites reines est terriblement drôle et terriblement intelligent, c’est une perle. Et Les belles vies fait partie de ceux que je veux vraiment lire prochainement avec Frangine de Marion Brunet.
    Et je ne connaissais pas du tout le travail de Claire Keane, mais je vais m’y pencher !

    J'aime

    1. Lequel t’a un peu déçue ? (je suis curieuse ^^)
      Je suis en pleine lecture de Dans le désordre, et effectivement c’est poignant, puissant, et ça me fait réfléchir à chaque page. C’est assez étrange d’ailleurs, car c’est directement lié à la réalité de la société et à des questions que je me pose de temps à autre… Il y a des moments aussi où je me sens prise en faute xD Et d’autres où certaines de mes pensées se trouvent confirmées… Une lecture particulière en tout cas 🙂

      Je sais que je ne serai pas déçue par Les petites reines, j’ai très hâte de le commencer !

      Ravie de t’avoir fait découvrir Claire Keane ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Jungle Park, de Philippe Arnaud. Le thème, le cadre et le début du roman étaient très prometteurs à mes yeux, mais je n’ai pas été convaincue par la direction finalement prise par la suite de l’histoire. J’ai donc été d’autant plus désappointée que j’avais certaines attentes. Mais ça arrive et ça n’a nullement refroidi mon enthousiasme pour la collection !
        Dans le désordre a beaucoup résonné en moi. Comme je le disais dans ma critique, je ne serai absolument pas faite pour ce genre de vie en communauté, mais j’y ai cru le temps de ce roman qui nous dit qu’une autre vie est possible. Je suis tellement souvent abasourdie, dégoûtée et perdue dans notre société, j’ai eu l’impression de faire une vraie rencontre avec des gens qui pensaient comme moi. Il me faisait tellement réfléchir et il me remuait tellement que j’étais obligée de faire des pauses pour respirer tout en n’ayant aucune envie de le lâcher !

        J'aime

      2. Ah d’accord 🙂 On verra ce que j’en pense quand je le lirai !
        Je vois ce que tu veux dire 🙂 Je ne remets pas autant les choses en cause que les personnages le font, mais il y a certains points qui font écho en moi.
        Moi non plus je ne pourrais sans doute pas me faire à une vie telle que la leur x) Mais ça permet d’ouvrir les yeux sur d’autres comportements que le nôtre.

        Aimé par 1 personne

      3. Ah et j’avais totalement oublié un Exprim’ que je n’ai pas du tout aimé (et dont je ne comprends pas les critiques enthousiastes qu’il a reçu) : La drôle de vie de Bibow Bradley, d’Axl Cendres, pourtant autrice du génial Dysfonctionnelle ! (que je te recommande vivement pour le coup…)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s